Les nouveaux modes de financement des entreprises et START-UP : découvrez-les !

5/5 (1)

Quels sont les nouveaux modes de financement des entreprises et des start-up ? Quels sont les différents types de financements alternatifs ? Comment renforcer ses fonds propres sans passer par les financeurs traditionnels ?

Cet article a été rédigé par Explorys, incubateur partenaire de WikiCréa.

C’est l’obsession de l’entrepreneur : identifier des moyens de financement pour lancer et développer son entreprise.

Avant d’aller voir les banques, ayez le réflexe « financement alternatifs » : ces nouveaux modes de financement permettent d’accéder à de l’argent frais sans forcément s’endetter.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur les nouveaux modes de financement des entreprises.

Le love money ou les 3 C : copains, cousins, « cinglés ».

Le love money, comme son nom l’indique, c’est « l’argent de l’amour », c’est-à-dire celui des personnes proches qui vous soutiennent et croient en votre projet :

  • famille,
  • amis,
  • réseau professionnel.

Le love money intervient souvent comme un premier levier du financement. Vous pouvez dès la création de votre société, par un subtil jeu de valorisation des parts sociales de votre société et le compte courant d’associé, lever assez d’argent pour démarrer votre société sans vous faire diluer excessivement.

Voir notre article sur le love money.

Les Business Angels.

Un business angel est une personne physique, souvent un cadre d’entreprise en activité ou un ancien entrepreneur, qui décide d’investir une partie de son patrimoine financier dans des entreprises innovantes et à fort potentiel.

Les business angels en France c’est environ 43 millions € d’investissements dans les start-up, principalement dans le domaine du numérique, du médical et de l’industrie.

Si vous voulez convaincre un business angel d’investir dans votre projet, voici les pré-requis et étapes incontournables :

  • Avoir un concept innovant ou qui se démarque de la concurrence,
  • Rassurer l’investisseur sur le potentiel de l’équipe qui porte le projet,
  • Avoir une vision claire et réaliste de l’évolution de votre société,
  • Elaborer un executive summary de qualité,
  • Croire réellement dans le potentiel de son projet pour convaincre.

Voir notre article : Capital risque et business-angels : quelles différences ?

Le Crowdequity.

Aussi appelé « equity crowdfunding », cette branche du crowdfunding existe depuis 2014 et constitue le parfait tremplin pour le financement des start-up. Le crowdequity permet en effet aux petites entreprises de lever des fonds grâce à des plateformes de financement participatif donc sans passer par le circuit bancaire traditionnel.

Les plateformes de crowdequity proposent d’investir dans les capitaux propres des entreprises qui n’intéressent pas les acteurs classiques du capital investissement (private equity, business angels ou capitaux-risqueurs). Grâce aux plateformes de crowdequity, il est désormais possible de faire appel à n’importe quel internaute pour investir en actions dans sa société.

Le capital risque et les fonds d’investissements.

Le capital risque (venture capital ou VC) est une prise de participation par un ou des investisseurs, généralement minoritaires, au capital de sociétés non cotées.
L’objectif de l’investisseur est de participer financièrement au développement d’entreprises innovantes à fort potentiel de croissance et de réaliser une plus-value substantielle lors de la cession des titres.

Le capital risque est mis en œuvre par des sociétés de gestion agréées par l’Autorité des marchés financiers (AMF), appelées “fonds”. Ces fonds peuvent prendre plusieurs formes : sociétés de capital-risque (SCR), fonds communs de placement à risque (FCPR), fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI), fonds d’investissement de proximité (FIP) et sont soumis à des quotas d’investissement fixés par voie législative.

Les plateformes de prêt entre particuliers (P2P lending).

Le prêt entre particuliers, également appelé crédit communautaire (en anglais peer-to-peer lending, P2P lending ou parfois aussi social lending) est une activité financière qui consiste en des prêts d’argent entre particuliers, sous la forme de remise de fonds avec engagement de remboursement.

Ce système proche de celui du microcrédit a pour but de permettre à toute personne souhaitant prêter ou emprunter de le faire directement entre particuliers, le plus souvent sans intermédiaire bancaire.

La simplicité de ce système permet à toute personne de souscrire un crédit sans passer par les établissements de crédit (les banques) ou les organismes de crédit.

En France, différents sites proposent de l’intermédiation de prêts entre particuliers. Ces sites sont généralement immatriculés à l’ORIAS.

Le crowdlending (des particuliers aux entreprises).

Le crowdlending permet d’emprunter sans l’aide des banques.

Dans ce modèle de financement participatif, les contributeurs prêtent de l’argent à des entreprises et reçoivent des intérêts en retour.

Le crowdlending permet donc à des contributeurs de prêter de l’argent à des sociétés ou entreprises individuelles. Le montant de l’intéressement dépend des risques associés au prêt. L’avantage pour les entreprises est qu’elles peuvent ainsi se passer des intermédiaires financiers traditionnels. Ce système permet d’obtenir des crédits à des taux d’intérêt intéressants ; d’autre part les démarches peuvent se révéler plus simples qu’avec les établissements bancaires. Une formule particulièrement avantageuse pour les start-up.

Les prêts à taux 0 (France Initiative, Réseau Entreprendre…).

Si vous ne disposez pas d’un apport personnel suffisant pour obtenir un emprunt bancaire permettant de boucler le financement de votre projet de création ou reprise d’entreprise, il vous est possible de renforcer cet apport en sollicitant un prêt sans intérêt ni garantie, que vous vous engagerez à rembourser “sur l’honneur”.

Des réseaux nationaux ont vocation à accorder des prêts d’honneur après examen par un comité d’agrément réunissant des chefs d’entreprises, des banquiers et d’autres experts en financement, c’est le cas notamment du prêt d’honneur Initiative France et du prêt du Réseau Entreprendre.

Un modèle de plan financier Excel gratuit.

Elaborer un plan financier prévisionnel de qualité est une étape incontournable et préalable à toute recherche de financement.

WikiCréa a élaboré un modèle de plan financier Excel, gratuit et facile d’utilisation. Cliquez ci-après pour y accéder : Modèle de prévisionnel financier.

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Powered by WPeMatico