Comptabilité de trésorerie ou d’engagement : laquelle vous concerne ?

5/5 (1)

Quelle est la définition et la différence entre comptabilité de trésorerie et comptabilité d’engagement ? Quel type de comptabilité s’applique pour une auto-entreprise, une société, une association loi 1901 ou une SCI ?

Il existe deux types de tenue de comptabilité : la comptabilité de trésorerie et la comptabilité d’engagement.

Si la comptabilité de trésorerie est très simple, la comptabilité d’engagement l’est beaucoup moins mais permet un pilotage plus fin de l’activité.

Voyons la différence entre la comptabilité de trésorerie et la comptabilité d’engagement, et dans quels cas mettre en oeuvre l’une et l’autre.

La comptabilité de trésorerie : définition, fonctionnement, avantages et inconvénients.

Définition : la comptabilité de trésorerie est un mode d’enregistrement comptable qui se base sur les encaissements et les décaissements, c’est-à-dire sur les mouvements financiers réels : les flux de trésorerie.

Par conséquent :

  • chaque paiement et chaque encaissement se traduit par un enregistrement comptable,
  • à l’inverse, les créances (factures en attente d’encaissement) et les dettes (factures en attente de décaissement) ne sont pas enregistrées.

Tenir une comptabilité de trésorerie présente des avantages :

  • simplicité : tenir une comptabilité de trésorerie est bien plus simple et rapide que tenir une comptabilité d’engagement. Les écritures sont passées dans l’ordre chronologique,
  • facilité de lecture : la prise en compte des seuls flux de trésorerie permet à un non-initié de lire et comprendre les comptes,
  • facilité de suivi : les enregistrements dans le journal comptable correspondent aux mouvements du relevé bancaire (et éventuellement du livre de caisse).

Mais ce type de comptabilité présente aussi des inconvénients :

  • la comptabilité de trésorerie ne permet pas d’avoir une image claire du poids des dettes et des créances clients, ni une vision claire du besoin en fonds de roulement,
  • la comptabilité de trésorerie ne permet pas de faire un suivi des factures en attente de règlement : il faudra faire un suivi sur un document à part,
  • la comptabilité de trésorerie peut s’avérer problématique si l’entreprise est soumise à la TVA sur les débits. En effet, la TVA sur les débits implique que la TVA est exigible à compter de la date d’émission de la facture, et non à compter de l’encaissement de la somme.

La comptabilité de trésorerie : pour qui ?

La comptabilité de trésorerie est réservée :

  • aux entreprises commerciales relevant des BIC qui ne dépassent pas certains seuils de chiffre d’affaires (789 000 € pour la vente de marchandises et 238 000 € pour la vente de services) ; à noter que ces entreprises doivent toutefois rattacher les créances et les dettes au moment d’établir les comptes annuels,
  • aux entreprises relevant des BNC (bénéfices non commerciaux) : il s’agit principalement des activités libérales,
  • aux associations loi 1901 si elles reçoivent moins de 153 000 € de subventions publiques,
  • aux SCI.

La comptabilité d’engagement : définition, principe, avantages et inconvénients.

Définition : la comptabilité d’engagement, ou comptabilité en partie double, consiste à enregistrer en comptabilité les flux de trésorerie mais aussi tous les engagements de l’entreprise : créances et dettes constatées à partir d’un fait générateur (livraison ou réception d’une marchandise par exemple).

Tenir une comptabilité d’engagement présente des avantages :

  • elle permet une vision claire et précise du patrimoine et de la situation de l’entreprise : elle introduit les notions de dépréciation, d’amortissement, de variation des stocks, ou encore de provision pour risque,
  • les engagements en cours (dettes et créances) sont suivis comptablement : un état de ce qui est dû ou exigible peut être généré à tout moment,
  • le besoin en fonds de roulement peut être mesuré.

Mais ce type de comptabilité présente aussi des inconvénients :

  • la comptabilité d’engagement est plus complexe que la comptabilité de trésorerie, ce qui occasionnera un surcoût en temps ou en argent (les honoraires du comptable seront plus élevés). En effet pour chaque événement, deux comptes doivent être mouvementés simultanément selon le principe de la partie double,
  • les principes de la comptabilité d’engagement ne sont pas à la portée de tout le monde, ce qui peut rendre difficile la lecture du bilan et du compte de résultats.

La comptabilité d’engagement : pour qui ?

La comptabilité d’engagement est obligatoire pour :

  • les entreprises commerciales (sauf exceptions : les entreprises au régime réel simplifié peuvent tenir une comptabilité de trésorerie en-dessous de certains seuils),
  • les comités d’entreprise et les associations au-delà de 153 000 € de ressources.

Un logiciel de comptabilité sur Excel.

Il existe des logiciels Excel permettant de tenir une comptabilité en bonne et due forme sur Excel. C’est le cas par exemple du logiciel Compta-Pratique (cliquez pour y accéder et le télécharger).

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !